Prélude et Fugue en Mi mineur

Prélude
Deux versions possibles d’une même courte proposition mélodique, très proches l’une de l’autre, semblaient se disputer la paternité de ce prélude. Or plutôt que d’en éliminer logiquement une, la deuxième (plus interrogative dans son centre) va finalement servir de pendant à la première, s’octroyant le ton de la sous-dominante. Chacune d’elles utilise systématiquement son propre miroir dès le mouvement droit prononcé, en s’appuyant sur lui pour développer le rythme pointé puis syncopé qui la termine, et donnera lieu à son exposition complète. Après quelques digressions et respirations, c’est à chaque fois le soprano qui s’empare du rythme pointé dans une progression solennelle ascendante sur pédale de tonique. La basse s’en emparera enfin à son tour, au ton du VIe degré (Ut majeur), pour finir, après avoir emprunté jusqu’au « deuxième mode », par regagner le ton principal pour une ultime pédale.

Fugue
S’il existe un indéniable air de famille commun à ces deux pièces grâce au petit arpège énoncé dans les deux sens, le sujet doit surtout son existence à la quarte diminuée qui termine la proposition initiale dans ses deux présentations successives, et au fait que la deuxième proposition est l’exact miroir de la première (à nouveau !), l’une au ton principal, l’autre empruntant au ton du IV. Le sujet (de 5 mesures à 10/16) finit en énonçant une marche d’harmonie aux accents faussement familiers, car fonctionnant en réalité par 5. Le mouvement contraire de l’ensemble sera là aussi invité aux troisième tiers de la fugue, qui en inversant l’inverse (!), semble attaquer simplement le sujet par la deuxième proposition, suivie de la première, le chemin montant de la marche suivante confirmant qu’il s’agit bien là du miroir. A l’instar du prélude, la fugue présentera une pédale finale de tonique, qui fut la première chose écrite après identification du sujet.

Pour télécharger la partition je vous invite à cliquer sur le lien suivant juste ICI.

Ce diptyque a fait l’objet d’une interprétation par Aaron Andrew Hunt, à partir de laquelle Stephen Malinowski a élaboré une animation que vous pourrez visionner ci-dessous:

DMC Firewall is a Joomla Security extension!